L'aventure d'une autoconstruction basse consommation : troisième partie

A l'heure où je vous écris, nous sommes installés agréablement dans notre nouvelle extension (depuis fin juin pour la chambre et fin août pour le reste, fin totale des travaux). Depuis quelques jours nous payons nos efforts concentrés en peu de temps car nous voulions finir rapidement : Aï crépitant pour mon mari, muscles froissés, épaule, bras bloqués et sciatique lombalgique pour moi. Ah, c'est dur de vieillir...

En attendant, en regardant les photos pour faire l'article, je vois le travail abbatu et me dis que ça vallait le coup! C'est déjà ça.

 

Donc, voici l'heure de la pose du premier rang : c'est l'opération la plus délicate car toute la qualité du bâtiment va reposer sur la première rangée.

Il ne faut pas hésiter à prendre son temps, à prendre du temps même si on a l'impression de ne pas avancer sur ce premier rang. D'autant plus que les rangs suivants se montent avec une telle rapidité que vous ne resterez pas sur cette image de lenteur bien longtemps.

 

Mon mari avait demandé à mon frère de lui fabriquer un petit outil précieux pour monter donc, ce premier rang. Deux T de 20 par 40 cm et 3 trous où l'on insère des tiges sur lesquels on peut jouer sur l'horizontalité du mur dans les 2 sens.

 

 

 

Donc tout d'abord, il faut chercer le point le plus haut de la dalle (c'est de là que commencera la pose : il y aura un minimum de 1,5 cm de multibât + sable + eau sous la 1ère brique ).

Tracer une ligne de la profondeur de la brique au cordex, sur la dalle (20 cm pour nous). puis, mouiller le ciment à l'aide d'un vaporisateur, d'une éponge ou de votre main (en y jetant des poignées d'eau) puis mettre un mélange poudreux chaux+ciment (multibât sans eau). Ca va permettre ensuite à votre multibât + sable + eau de coller parfaitement à la dalle.

 

Le réglage de l'horizontalité du 1er rang se fait avec la règle, le niveau et les 2 outils en T.( cf photo)

 

Ca y est, vous pouvez poser vos premières briques! Nous les avons posées 3 ou 4 mètres par 3 ou 4 mètres car il faisait très chaud. Il faut penser dans ces cas-là à ré-humecter le multibât.

 

 

 

 

 

 

 

A chaque brique, il faut s'assurer que ce soit à niveau (niveau + cordeau)

 

Puis, à la fin du premier rang, il faut également réhumecter, s'il fait chaud, à l'aide d'un pinceau, les briques pour mettre de la colle joint mince. Encore mieux quand on a de la main-d'oeuvre...

 

 

 

 

 

 

 

 

Il faut aussi penser à croiser les briques au niveau des angles pour que le mur tienne!

 

Ensuite, il faut couler le chaîneau et les poteaux pour fabriquer l'ossature du bâtiment. 

 

Et, tadam... 6 jours plus tard : 

 

 

 

Prochaine étape : les pignons.



23/09/2012
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres