L'aventure d'une autoconstruction basse consommation : introduction

Il y a un an, mon mari et moi nous sommes lancés dans la folle aventure d'une autoconstruction de l'extension de notre longère.

Nous avons donc décider de détruire notre ancien atelier-fourre-tout pour nous faire une chambre et une salle de bain ainsi qu'un atelier qui ressemblerait véritablement à un atelier.

 

Nous aurons ainsi une maison plain-pied pour nos vieux jours (hihihi) et chacun de nos enfants ( 4 quand même) aura sa propre chambre et pourra avoir ainsi son propre espace.

 

Nous avons découvert au fur et à mesure tous les corps de métier : maçon, électricien, plombier, plaquiste, peintre etc...

 

Nous ne nous sommes pas mis la pression quant à une date de finition mais nous nous étions dit que deux ans serait raisonnable. Cela permettait d'avoir des buts définis planifiés pour ne pas s'essouffler et pour continuer à avoir de l'allant pour mener à bien le projet.

Mais surtout, deux années, cela permet d'étaler les achats et de renflouer au fur et à mesure le porte-monnaie.

 

 

Avant de vous raconter comment nous avons mené à bien cette expérience qui devrait se terminer fin fuillet, j'aimerais préciser, à tous ceux qui veulent se lancer dans une telle aventure que le plus important, est de se préserver.

 

Se préserver soi-même car c'est physiquement c'est très épuisant, mais aussi préserver son couple et sa famille car si nous, nous nous en sortant complètement indemne et peut-être encore plus fort au niveau de notre couple,nous avons rencontré beaucoup de gens qui à la fin de leur projet ou même au milieu de l'aventure, se sont retrouver seuls, dans un projet non fini (ou fini) qu'ils ont dû revendre.

 

Accordez-vous des moments, faites des poses, préservez-vous.

 



23/05/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres