L'aventure d'une autoconstruction basse consommation : deuxième partie

L'ancien garage détruit, il faut donc maintenant se lancer dans la construction. Le gros oeuvre va débuter et avec lui des journées arrassantes, longues et physiquement (voire nerveusement) difficiles vont commencer.

 

Tout d'abord, il faut définir précisément les mesures des futures pièces pour déterminer exactement l'emplacement du futur bâtiment et le matérialiser à l'aide de cordeaux.

 

Une fois les avoir mis en place (parfaitement à angle droit), il faut décaisser le terrain, c'est à dire enlever la terre où va se couler la dalle. On a donc décaissé sur l'ensemble du terrain à construire 20 à 25 cm de terre et fait des fouilles sur au moins 40 cm tout autour.

 

Les fouilles sont le décaissement où reposeront ensuite les murs porteurs. Ici, on en a tout autour et aussi au milieu car sur le bâtiment est grand et sur le terrain, il y aura 2 pièces principales :1. la chambre + salle de bain 2. l'atelier.

 

Il faut ensuite aller chercher à la carrière (ici à moins de 3 Km Dieu merci!) des gros graviers (gros comme la moitié d'un poing) avec une remorque de tracteur ou faire des aller-retour avec une remorque de voiture (sans trop charger pour ne pas casser les suspensions).

 

 

Il faut prévoir de mettre 15 cm de graviers partout sauf dans les fouilles. On laisse en terre les fouilles. On y mettra (dans les fouilles) une armature, un treilli (en triangle) conçu pour les fouilles et du béton pur.

Il faut ensuite bien tasser les gravats et mettre à niveau.

 

Ensuite, il faut, un peu partout mettre des piquets qui détermineront la dalle finie. Ces piquets doivent être mis à niveau et à hauteur de dalle finie. Les graviers ne doivent en aucun cas dépasser les piquets de niveau.

Puis, on y place une bâche anti-remontée d'humidité et ensuite, un treillis.

 

Si la dalle dépasse le niveau du sol (terrain existant autour, pelouse, etc...), il faut penser à coffrer avec des planches de bois pour que, lorsque l'on coule la dalle, lé béton ne s'échappe pas.

 

 

Ensuite, faire venir la toupie (n'hésitez pas à faire différents devis car les prix varient beaucoup) et trouver de la main d'oeuvre pour le jour J.

 

"Il n'y a plus qu'à" couler et tirer à la règle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois la dalle coulée mais pas encore sèche, insérer des tiges de fer à l'emplacement des futurs poteaux de briques (aux angles : ici 4 angles + 2 pour la séparation des deux bâtiments)

Prévoir deux tiges d'acier par poteau.

 

 

 

Attendre que la dalle sèche et se reposer "à fond" avant la prochaine étape!

 

 

Petits conseils :  

 

- Garder un peu de terre (un godet) pour rajouter dans les sillons faits par les camions, tracteurs et autres engins lourds pour que la pelouse reprenne facilement.

 

- Une fois la dalle sèche, vous pouvez faire déposer les matériaux sur la dalle pour ne pas endommager votre terrain si vous n'avez pas prévu de le refaire : veillez alors à faire mettre les bons matériaux aux bons endroits tout en laissant de la place tout autour pour circuler et faire la pause du bâtiment sans gêne.

 

- Pour ceux qui ont des enfants (surtout petits) comme chez nous, il faut s'organiser à l'avance car ceux qui coulent la dalle auront besoin de vous pour des détails ( passer les outils, chercher une chose ou une autre, nettoyer ceci ou cela, taper au marteau sur les planches de coffrage pour que le béton s'écoule uniformément partout, etc...). Il faut penser que ceux qui vous aident resteront manger le midi ou le soir (ou es deux) et feront une pause café parfois. Donc, il faut prévoir des jeux où les enfants seront autonomes, où ils n'auront pas besoin de vous, où vous les aurez à l'oeil car tout chantier est dangereux. Il faut aussi penser aux repas et aux encas.

Rien ne doit déraper...

 

Suite au prochaine épisode!

 

 




01/08/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres