L'aventure d'une autoconstruction basse consommation : huitième partie

Voici la fin d'une étape : l'auto-construction se termine bel et bien. Une page se tourne et avec elle une nouvelle vie commence.

Ca y est : terminée! Cette petite extension peut maintenant prendre soin de nous à son tour. Nous l'avons bichonnée, façonnée dans les moindre détails, pensée à notre image voire même imaginée à notre idée. Nous nous sommes donnés à 200% et nous nous sommes appliqués pour toutes les étapes.

La salle de bain fait partie du plus : nous la voulions pratique, sobre mais agréable.

Et puis, au fil de nos réflexions, l'idée de cocooning est naturellement apparue. Nous travaillons beaucoup et n'avons pas vraiment le temps de prendre soin de nous.

Se ressourcer, tenir bon ! Voilà ce que nous souhaitions.

Mon mari s'est donc penché sur l'idée de mettre en place un hammam à pas trop cher.

 

Au départ, nous devions choisir entre une baignoire et une douche puisque nous devions mettre dans la salle de bain un toilette. Mais nous avons fait le choix d'abattre un mur pour faire communiquer notre future salle de bain avec l'ancienne. Ainsi, le toilette serait déplacé mais resterait dans l'ancienne salle de bain et la nouvelle pourrait accueillir douche ET baignoire.

 

Certains vont me dire : "pas très écolo tout cela!" Moi, je vous répondrais que prendre soin de soi, prendre du temps pour soi permet de ne pas craquer, de ne pas prendre certains médocs (qui plus est polluent nos nappes phréatiques). Pour l'eau : la baignoire est double et donc permet aux enfants d'y aller à plusieurs et pour les adultes...à deux. Et puis, on n'est pas obligé de la remplir...

Pour le hammam, ça utilise de la vapeur chauffée mais pas d'eau puisqu'il peut-être utilisé indépendamment de la douche.

 

Après, je dirais que chacun pense ce qu'il veut puisque les priorités changent d'un individu à l'autre. 

 

Donc, au mois de février, lorsque nous avons décidé de laisser le toilette de l'autre côté, il a fallu faire une ouverture dans le mur de pierres.

Pour cette ouverture sur un mur porteur, pas le droit à l'erreur. Heureusement, l'un de nos voisins, maçon lorsqu'il était plus jeune, était là pour nous aider.

Il faut tout d'abord s'assurer qu'aucun câble électrique ou tuyau d'eau ne passe dans le mur. Puis, il faut "lire" les pierres, regarder comment elles s'imbriquent les unes dans les autres pour savoir quelles pierres enlever ou non, etc...Il faut étayer pour que le tout ne s'effondre pas.

 

L'ancienne salle de bain : 

 

 

 

 

 

 

 

THE Baignoire (mon mari a été la chercher avec la remorque directement à l'usine : très grosse économie!) : Prévoir 2 voisins en plus de vous... 4 personnes n'étaient pas de trop !  

 

 

 

 

 

Et puis on peint (toujours à la patate...) et on fait les joints.

 

 

 

Et ...Tadam!

 

L'ancienne salle de bain qui est devenue toilettes (nous avons déplacé la cloison)

 


 

Puis, la nouvelle salle de bain : 

 

 

 

 

Prochaine étape : construction d'un hammam.

 

A bientôt!

 

 

 



30/03/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres