Hôtel-abri à insectes

Nous avons depuis quelques années déjà, un potager (dont une partie en carré). Il restait à aider à l'installation et la prolifération de nos chers amis les insectes pour utiliser le moins possible de produits (même s'ils ne sont pas chimiques ou nocifs, ils restent contraignants lorsque le temps joue contre nous!) et encourager la pollinisation.

Nous avons donc opté pour la fabrication d'un hôtel à insectes.

Il faut du bois non traité pour l'élaborer (du douglas par exemple, qui est naturellement imputrescible) et l'enterrer profondément pour qu'en cas de tempête, il ne s'écroule pas. Nous avons donc creusé beaucoup et inséré des gravillons dans le fond du trou et tout autour des pieds de cet abri, pour être sûr qu'il durerait dans le temps.

 

 

Il sert donc à polliniser le jardin (potager, verger, etc...), en plus, c'est très pédagogique pour les enfants (comment vit tel ou tel insectes, qu'est-ce qu'il mange (en tous les cas,pas les enfants, ...)et nous, on le trouve joli. Il est orienté Sud/Sud-Est face au soleil, à l'abri des vents et des intempéries. Il est en Douglas (bois traité naturellement et non chimiquement pour que les insectes élisent domicile


Pour les chrysopes : boîte rouge (teintée au jus de betterave et à renouveler de temps à autre car la pluie vient à bout de cette teinture) remplie de fibres d'emballage, avec quelques ouvertures en fentes.
Pour les bourdons : l'autre boîte avec un trou de 10 mm de diamètre muni de sa petite planchette d'envol.
Pour certaines abeilles et guêpes solitaires : des nattes de roseaux enroulées.
Pour certaines abeilles et guêpes solitaires : du bois sec avec des trous.
Pour les abeilles solitaires : des briques creuses remplies d'un mélange de glaise et de paille.
Pour divers hyménoptères, dont les syrphes : des tiges à moëlle (ronce, rosier, framboisier, sureau, buddleia).
Pour les insectes xylophages : des vieux bois empilés.
Pour les forficules ou perce-oreilles : un pot de fleurs rempli de fibres de bois (il faut que l'on place nos pots correctement d'ailleurs, on a pas eu le temps).
Pour les carabes : des morceaux de branches.
Pour les coccinelles (surtout leurs larves) : une boite faite de planchettes verticales espacées d'1/2 cm

On peut également en faire de façons différentes en faisant différentes boites plus petites pour une sorte d'insecte à la fois.

A vous maintenant de vous lancer dans ce genre de confection!



10/02/2011
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres