Fumer des escalopes de poulet

Quand on aime, on ne compte pas alors mon fumoir et moi, on ne se quitte plus! Il tourne à pleine allure en ce moment. Nous sommes toujours dans nos travaux mais notre crémaillière est pour bientôt alors, les expériences continuent et surtout se renouvellent. Vous devinez alors qu'en entrée ou à l'apéritif, beaucoup de mets fumés, se retrouveront à notre table!

 

 

Avant de partir quelques jours en camping,nous avions déjà fumé des saucisses, de la rouelle et également des escalopes de poulet. Ma préférence va pour ces dernières! Elles égalent les magrets fumés sans aucun problème (en bien moins cher, vous me l'avourez). Nous avons renouvelé le tout une fois encore, sans regret...

 

Voici donc LA recette simple, délicieuse et tant attendue des escalopes de poulet fumées.

 

ESCALOPES DE POULET FUMEES : 

 

Escalopes

Sel pour salaison

Fumoir

 

 

Salage : Mettre les escalopes sur un lit de gros sel puis les recouvrir largement avec du gros sel, sur 1,5 cm au-dessus d'elles. (Préférez un plat en porcelaine ou en terre)

 

Laisser le salage opérer pendant 4 à 5 heures en surélevant un des côtés du bac (pour que le sel qui va fondre un peu, s'écoule d'un côté).

 

Désalage : Retirer les escalopes du sel et les passer durant 1 minute sous l'eau en la massant avec vos doigts.

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez épicer les escalopes comme il vous convient : poivre, thym, paprika, cognac, poivre + cognac , miel + cognac + poivre , etc...

 

 

Séchage : pendant toute une nuit, mettre à suspendre dans un endroit sec, propre et ventillé les saucisses.

 

 

Le lendemain, lorsque les escalopes ont séché, allumer votre fumoir puis, à l'aide de sciure de hêtre entretenir le fumage pendant 10H bonnes heures. (notre thermomètre indiquait environ 35° à 40°C)

 

Au bout de ces 10-12 H, enfermer les escalopes de poulet dans du papier célophane pour stabiliser la fumaison.

 

Comme là aussi, nous en avions fait plusieurs, nous les avons préparées par la suite de deux façons différentes.

 

Les premières, nous les avons mises à cuire au barbecue mais nous les avons trouvé un peu sèches : bonne mais sèches.

 

 

 

 

 

 

La suivante, mangée telle quelle : un régal! C'est ce que nous préférons, à l'unanimité.

 

 

 

Et les dernières, nous les avons mises à sécher. Pour cela, nous l'avons suspendu dans un endroit assez bien ventilé, sec et frais, protégé des mouches ou autres insectes par un voilage ou un linge.

Dans 3 semaines à 1 mois, je vous ferai part du résultat! (La viande pourra alors se conserver plusieurs mois)

 

  

 

BON APPETIT (et bonnes expériences)



16/08/2012
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres